EXTRAIT DE L’HOMÉLIE DU PAPE BENOÎT XVI
Messe de canonisation, 12 octobre 2008

« Il détruira la mort pour toujours. Le Seigneur essuiera les larmes sur tous les visages » (Is 25, 8). Ces paroles du prophète Isaïe contiennent la promesse qui a soutenu Alphonsine de l’Immaculée Conception tout au long d’une vie d’extrême souffrance physique et spirituelle. Cette femme exceptionnelle, qui est aujourd’hui offerte au peuple de l’Inde, comme leur première sainte canonisée, était convaincue que sa croix était le véritable moyen de parvenir au banquet céleste, préparé pour elle par le Père. En acceptant l’invitation à cette fête de mariage, et en se revêtant de la grâce de Dieu à travers la prière et la pénitence, elle a conformé sa vie sur celle du Christ, et participe maintenant avec joie au « festin de viandes grasses et de vins capiteux » du Royaume céleste (cf. Is 25, 6). Elle avait écrit:  « Je considère qu’un jour sans souffrance est un jour perdu ». Puissions-nous l’imiter en portant notre croix afin de la rejoindre un jour au paradis.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑